Carte interactive

La communauté de communes Pays Haut Val d'Alzette

France Nature Environnement

mirabel

Sondage

La prise en main par l'Etat du projet Alzette-Belval2015 est-elle une bonne nouvelle?
 
Actualité Empreinte Positive
Actions

Retrouvez ici toutes les actions de l'association



PDF Imprimer Envoyer


Rassemblement inter-associatif
vendredi, 13 juillet 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

logosPARTENAIRES

Liaison routière Belval vers l’A30 : le projet anti-développement durable

En cette période de crise financière, d'aggravation des pollutions et de forte dégradation de la biodiversité, les travaux du projet tout-routier de liaison Belval vers l’autoroute A30 sont pourtant lancés officiellement vendredi 13 juillet 2012 par les pouvoirs publics sur la plate-forme basse de Micheville, et ce en l'absence de véritables débats publics et démocratiques.

À cette occasion, l’association luxembourgeoise Mouvement écologique, la CGT cheminots, la fédération régionale Mirabel LNE et les associations lorraines Agirr Fnaut Lorraine et Empreinte positive ont réaffirmé énergiquement leur opposition au tracé imaginé pour ce véritable FAUX contournement d’Audun-le-Tiche.

Les raisons de la mobilisation sont multiples : 

- Un projet à contre-courant !

La création de la route nécessiterait la destruction du tronçon terminal de la liaison ferroviaire Fontoy/Audun-le-Tiche : l’ancienne voie ferrée serait condamnée alors qu’elle pourrait être remise en service au trafic voyageur. En favorisant la route par rapport au rail, les pouvoirs publics français, totalement à contre-courant des réflexions modernes issues du développement durable, risquent de réaliser un projet passéiste, et tourneraient le dos à une solution alternative intermodale. 

- La future liaison routière = un égout à voitures et à poids lourds au cœur de l’agglomération ?

Les frontaliers et riverains en ont assez des bouchons : ils attendent que la collectivité règle d’urgence leurs problèmes de mobilité et de sécurité dans le centre-ville. Malgré cela, le tracé prévu par les pouvoirs publics français ne pourrait pas délester la traversée d’Audun-le-Tiche puisque la 2 x 2 voies passerait au cœur de la ville. Actuellement, les plus gros poids lourds n’ont pas la possibilité de passer dans Audun-le-Tiche à cause du pont-rail au niveau de la frontière, qui impose une contrainte de hauteur. La nouvelle infrastructure supprimerait cette contrainte, et permettrait aux grands camions venus de Belgique de rejoindre la France par le Luxembourg, tout en évitant Zoufftgen. La route a en réalité été pensée par les élus locaux pour permettre de conquérir de l’espace foncier sur la friche de Micheville dans un but de développement économique hypothétique conditionné par la dépollution des terrains aux grands frais du contribuable. Ce développement urbain pourrait générer plus de trafic, de pollutions, et le tracé choisi pour la route représenterait un « égout » à voitures et à poids lourds au cœur de l’agglomération nécessitant ainsi la pose de murs acoustiques pour limiter l’impact sur la population ! Pourtant, un vrai contournement d’Audun-le-Tiche aurait permis d’améliorer la qualité de vie, la sécurité et la qualité de l’air des Audunois et des frontaliers.  

- Une route destructrice de la nature

Le projet routier impacterait plus de 70 espèces végétales et animales protégées ou à haute valeur patrimoniale ainsi que leurs habitats sur Micheville. Les mesures compensatoires représenteraient 21 % du coût total de l’infrastructure. Cette part du budget consacrée à la nature confirme que les enjeux environnementaux sont considérables sur Micheville, friche industrielle naturellement recolonisée depuis 25 ans. Pourtant, ce montant n’est pas suffisant pour éviter que la future infrastructure routière ne rompe irrémédiablement un corridor écologique transfrontalier exceptionnel : l’association luxembourgeoise Mouvement écologique estime que la présence de Monsieur Wiseler, Ministre du Développement durable au Grand-Duché de Luxembourg à l’occasion du lancement officiel des travaux en France est un affront vis-à-vis des défenseurs de la nature puisque le projet de liaison du côté français aurait des répercussions potentiellement graves et non évaluées à ce jour sur les sites Natura 2000 du côté luxembourgeois. Rappelons que l’étude d’incidence du projet sur ces zones protégées luxembourgeoises proches de Micheville n’a pas été réalisée par les pouvoirs publics français contrairement à la législation en vigueur. Une plainte auprès de la Commission européenne de Bruxelles a été déposée par les ONG environnementales luxembourgeoises et françaises pour non respect de la législation de la Directive Faune/Flore.


Nous adressons un appel urgent :

Nous estimons que la création d'un espace protégé sur Micheville serait justifiée au regard de cette richesse naturelle en péril, apportant une meilleure qualité de vie aux habitants actuels et futurs de l’agglomération. Cette infrastructure routière, considérée a priori comme élément structurant de l’opération d’aménagement en cours, rend très improbable la gestion intégrée de la biodiversité et son maintien sur cette zone. L’opération d’intérêt national - OIN Alzette-Belval - fait notamment craindre des pressions foncières fortes qui pourraient contribuer à une artificialisation irrémédiable du territoire, à une destruction supplémentaire des continuités écologiques et à l'érosion de la biodiversité. L’État français a pourtant l’ambition de montrer l’exemple en termes de protection de la biodiversité : avec la réalisation de ce projet routier, il passe à côté d’une occasion de joindre la parole aux actes. La richesse biologique de Micheville et la valeur du corridor écologique transfrontalier ont conduit les scientifiques lorrains du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) à demander au préfet que le site soit classé en zone Natura 2000. Le préfet tiendra-t-il compte de cet avis ?

La législation européenne doit être respectée et une étude d’incidence Natura 2000 doit être réalisée (reprenant les effets sur la faune et la flore au niveau des sites protégés du Luxembourg). La violation de la législation européenne étant évidente, le projet de construction de route du côté français risquerait d’être retardé durant des années. Cette situation, qui ne peut pas être ni dans l’intérêt des autorités françaises ni luxembourgeoises, est une raison de plus pour lancer un appel aux autorités politiques, afin d’intégrer les réflexions du présent appel et de développer un projet routier et de transport public, répondant aux attentes des localités touchées par la circulation et tenant compte de la protection de l’environnement humain et naturel.

Ce projet d’un autre âge doit être abandonné au profit de solutions alternatives à étudier afin que l’amélioration de la mobilité transfrontalière se fasse dans le respect des enjeux environnementaux incontournables.


NON à la destruction de la voie ferrée Fontoy-Audun

OUI aux solutions intermodales alternatives

OUI à une mobilité durable pour les frontaliers

NON à une 2 x 2 voies au cœur de l’agglomération

OUI à un autre tracé respectueux de l’environnement

OUI à un vrai contournement d’Audun-le-Tiche

NON à la destruction de la biodiversité sur Micheville

NON à la dégradation des zones protégées de nos amis luxembourgeois, l'Europe doit réagir

OUI à une réserve naturelle transfrontalière sur Micheville étendue aux zones Natura 2000 luxembourgeoises

OUI à la préservation de la biodiversité pour le cadre de vie des frontaliers et des générations futures

Le développement soutenable, c’est pour quand ?


Téléchargez le communiqué au format PDF en cliquant ici

 
PDF Imprimer Envoyer

 

 


 

Opération "Chasse aux déchets dans la nature" du dimanche 13 mai 2012

Mardi, 15 mai 2012

Dimanche 13 mai, c’était le jour J pour le groupe facebook « Lutter contre les déchets dans la nature avec Empreinte positive » : l’heure du rassemblement avait sonné pour nettoyer le chemin de l’ancienne voie ferrée située entre Rédange et Russange.

En 4 heures, une bonne quinzaine de nettoyeurs volontaires, adultes et enfants, équipés de gants et de sacs-poubelle ont ramassé méthodiquement une quantité incalculable de déchets ménagers, déchets issus du bâtiment et encombrants évacués dans la nature…

Parmi les immondices en tout genre, les bénévoles ont fait une amère trouvaille : 4 chatons non sevrés avaient été honteusement abandonnés par des individus aux abjects principes. Notre opération de nettoyage ayant été annoncée auprès d’un grand nombre de personnes, les petits chats auraient-ils été laissés là intentionnellement pour que nous les trouvions ? Malheureusement, ils n’ont pas survécu bien longtemps, ils se sont éteints entre les mains bienveillantes des bénévoles au bout de quelques heures malgré de bons soins.

Après toutes ces émotions, la petite équipe a terminé la corvée de nettoyage par un sympathique goûter bio.

Mais quelle désolation le lendemain de l’opération ! Alors que les services municipaux avaient enlevé, le matin même, les déchets ramassés par les bénévoles, des sacs de laine de roche ont été déposés à l’entrée du chemin…  D’après un conseiller municipal rédangeois, les gravats auraient été déposés entre 17 heures 30 et 18 heures, un véhicule immatriculé au Luxembourg a été aperçu. Des témoignages ?


120513_nettoyage

 


Lancement de l'opération de recyclage des outils d'écriture usagés avec l'école de Rédange

Mardi, 18 octobre 2011

 

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont concernés par le recyclage des déchets : le tri fait partie des gestes du quotidien qu’ils ont à imiter et à comprendre. Pour cette raison, Empreinte Positive propose aux élèves des écoles de la communauté de communes du Pays haut val d'Alzette de participer à un programme original de collecte de déchets, qui, traditionnellement, sont considérés comme non recyclables : les instruments d’écriture usagés !

Cette opération s’applique à la collecte de tous les stylos à bille, feutres, porte-mines, correcteurs, effaceurs, surligneurs, bâtons de colle et règles, de toute marque et en quelque matière qu’ils soient (plastique, métal), à l’exception des outils d’écriture en bois tels que les crayons à papier et les crayons de couleur.

Ces déchets seront ensuite récupérés par Terracycle, entreprise pionnière en matière de réutilisation de déchets non recyclables (www.terracycle.fr) à l’initiative du projet de collecte, pour fabriquer de nouveaux produits d’usage courant (tels que des pots à crayons, des corbeilles à papier ou des arrosoirs...).

En récompense de ce geste citoyen et bénéfique pour l’environnement, un don de 2 centimes d’euro par instrument collecté sera versé à l’école ayant participé à la collecte dans le but de financer les projets pédagogiques.

 

                         

Mi-octobre 2011, Empreinte Positive a lancé l'opération avec l'école de Rédange !

Tout au long de l'année scolaire, vous pourrez vous aussi participer à cette opération qui permettra de détourner ces déchets difficilement recyclables des centres d’enfouissement et d’incinération en leur offrant une seconde vie : déposez les outils d’écriture usagés récupérés à la maison ou sur votre lieu de travail dans un des bacs de collecte prévus à cet effet dans les mairies* ou confiez-les aux élèves des écolesparticipant à l'opération. Empreinte Positive s’occupera du reste ! Merci d’avance pour votre mobilisation !

 

*Etablissements concernés et autres lieux de collecte :

Rédange (opération lancée le 15 octobre 2011) :

  • Ecole J.-J. Welter de Rédange
  • Mairie de Rédange

Audun-le-Tiche (opération lancée prochainement)

Russange (opération lancée prochainement)

Villerupt (opération lancée prochainement)

Thil (opération lancée prochainement)

Ottange (opération lancée prochainement)

Boulange (opération lancée prochainement)

Aumetz (opération lancée prochainement)

 


Sur les traces de la connaissance...

Mercredi, 20 avril 2011

Une vingtaine de personnes ont répondu à l'invitation d'Empreinte Positive et ont participé à une promenade-découverte dans le bois de Selomont d'Hussigny-Godbrange/Vallée de la Moulaine ce dimanche 17 avril 2011. Les naturalistes en herbes ont pu découvrir les traces de nombreux animaux dont ceux du blaireau, du chevreuils, du sangliers, du renards, de petits rongeurs... Ils ont reçu quantité d'informations sur leurs comportements et leurs modes de vie. Ils ont également pu admirer une végétation variée et colorée dont la présence d'orchidées en fleur.

Parce que l'ignorance est mauvaise conseillère en matière de protection de l'environnement, nous espérons que cette sortie éducative participe à sensibiliser nos concitoyens, en particulier les plus jeunes générations, sur la nécessité de protéger une nature riche, diversifiée, mais également fragile.

 

Mike Ulmerich est intarrissable sur l'interprétation des traces d'origine animale

 

Les enfants ont beaucoup apprécié cette balade dominicale pendant laquelle ils ont pu poser de nombreuses questions

 

Empreinte Positive au Festival de l'environnement à Ottange
Dimanche, 17 avril 2011
Le 15 avril 2011, Empreinte Positive était invitée par le Lycée Saint-André d'Ottange à participer au Festival de l'environnement dans le but de sensibiliser les élèves à la richesse biologique locale, mais également aux problèmes de déchets que connaît le territoire. Les enfants ont été émerveillés par les photos de nature prises sur Micheville (orchidées, amphibiens, oiseaux, insectes et reptiles ) et ont été scandalisés par les photos d'insalubrités et pollution, en particulier de décharges sauvages et de brûlages à l'air libre. Empreinte Positive espère que ce contraste aidera les futurs citoyens à faire les bons choix et à ne pas reproduire les erreurs de leurs aînés.



 

 


 

Empreinte Positive au Championnat de Duathlon de Lorraine à Villerupt

Dimanche, 27 mars 2011

Le 27 mars 2011, Empreinte Positive présentait son exposition sur les richesses faunistiques et floristiques locales à l'occasion du Championnat de Duathlon de Lorraine à Villerupt. Très appréciée par les sportifs, la nature était à l'honneur de cet événement.

 

Installation de l'exposition la veille de l'événement

 


MICHEVILLE, des enjeux grandeur Nature !

Jeudi, 10 Février 2011 11:20

Les vidéos de notre conférence sont enfin disponibles !

Si vous n'avez pas pu assister à notre première conférence, voici l'occasion de vous rattraper :

     

Après une brève introduction des problèmes de pollution et des enjeux liés au site de Micheville (vidéo 1), vous apprendrez quels sont les risques liés au brûlage de déchets à l'air libre (vidéo 2). Vous découvrirez également la biodiversité et l'écologie des anciennes carrières (vidéo 3). Enfin, André Parthenay présente sa vision d'élu sur l'aménagement de ce site exceptionnel (vidéo 4).

N'hésitez pas à diffuser ces vidéos autour de vous pour sensibiliser vos amis !

 


Rencontre avec la DG Environnement de la Commission européenne

Mardi, 25 Janvier 2011 10:49

Le lundi 24 janvier 2011, des associations françaises actives dans le domaine de l'environnement étaient conviées à rencontrer à Paris une délégation de la direction générale de l'Environnement de la Commission européenne sur la thématique du traitement des plaintes et infractions environnementales. Deux représentants d'Empreinte Positive étaient présents à cette rencontre et ont pu faire état des menaces qui pèsent sur le milieu naturel du Pays Haut Val d'Alzette : le projet d'infrastructure routière et les projets d'aménagements relatifs à l'EcoCité et l'Opération d'intérêt national exercent une pression sur le milieu naturel alors qu'aucune étude globale des contraintes environnementales transfrontalières n'a été menée. Les membres d'Empreinte Positive ont également remis un document sur les infractions couramment constatées sur le territoire : décharges sauvages de déchets en milieu naturel, brûlages à l'air libre de déchets d'activité, circulation hors piste d'engins motorisés dans les espaces naturels, remblaiement de zones humides... Nous tiendrons informés les représentants de la direction générale de l'Environnement des problématiques environnementales du Pays Haut Val d'Alzette. Nous espérons que cette démarche citoyenne contribuera à garantir le respect de l'environnement sur notre beau territoire. 

 

 


 


Résumé de la conférence-débat du 25 juin 2010 :

Micheville, des enjeux grandeur Nature !

Samedi, 03 Juillet 2010 10:57

La conférence-débat intitulée "Micheville, des enjeux grandeur Nature !" s'est tenue le vendredi 25 juin 2010 à la MJC d'Audun-le-Tiche. Cette manifestation publique organisée par Empreinte Positive a permis d'engager des réflexions sur les problématiques environnementales liées au territoire de la Communauté de Communes du Pays Haut Val d'Alzette (CCPHVA) et d'informer le public sur les projets d'aménagement. La conférence a réuni une soixantaine de personnes composant une assemblée diversifiée où se sont côtoyés citoyens français et luxembourgeois, élus, responsables d'association, presse, acteurs locaux...

En introduction, Sylvain Skraber, vice-président d'Empreinte Positive a présenté le contexte et la problématique de la conférence : depuis la fermeture des aciéries au milieu des années 80, le site de Micheville est un espace désaffecté de 350 hectares, géré par l'Établissement Public Foncier de Lorraine. Fermé au public, le site subit depuis deux décennies des dégradations environnementales importantes (décharges sauvages, brûlages à l'air libre de déchets) alors que la récente recolonisation faunistique et floristique qui s'est accomplie naturellement pourrait représenter une réelle opportunité de valorisation du territoire.

Photos à l'appui, Sylvain a abordé brièvement les trois thèmes de la soirée : les pollutions du site de Micheville et alentours, la richesse biologique du site et les futurs projets d'aménagement. Retrouvez l'intégralité du diaporama d'Empreinte Positive en cliquant ici.


Premier invité : Monsieur Jean-Marie HAGUENOER, professeur de Santé Publique et Environnement de renom, président de l'APPA (association pour la prévention de la pollution atmosphérique) et président de la Commission Santé-Environnement de l'Académie nationale de Pharmacie.

Monsieur Haguenoer a commencé son exposé par un inventaire des molécules susceptibles d'être émises lors d'une combustion. Parmi les éléments toxiques, on pourra noter la libération de métaux lourds (dont le plomb, le cadmium et le mercure), de nombreuses molécules de la famille des dioxines, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des particules fines et des gaz toxiques (SO2, NOx, HCl, CO, COCl2...). La nocivité de ces composés augmente avec la dose. Parmi les effets  directs ou indirects sur la santé, on peut citer les troubles respiratoires et nerveux, la détérioration du système immunitaire, et le pouvoir cancérigène.

L'absence d'études scientifiques sur l'impact des brûlages de déchets à l'air libre (totalement interdits) a conduit Monsieur Haguenoer à réaliser une étude bibliographique sur les risques sanitaires liés aux pollutions environnementales des installations d'incinération classées. D'après ces études, il apparaît clairement que les incinérateurs de dernière génération dotés des technologies les plus modernes pour filtrer les fumées polluent significativement moins que ceux des générations antérieures. Pour rappel, lors des incinérations à l'air libre, aucun filtre n'est utilisé et tous les composés polluants sont libérés dans l'environnement. Monsieur Haguenoer a particulièrement alerté sur les risques liés à la contamination des aliments. En se déposant sur le sol ou les végétaux, les produits toxiques issus d'incinérations peuvent entrer dans la chaîne alimentaire et contaminer l'homme. Cette contamination peut contribuer à diminuer significativement la qualité et l'espérance de vie. A noter qu'Empreinte Positive a découvert plusieurs sites de brûlage à l'air libre sur le territoire de la CCPHVA, tous situés à proximité de champs de culture, de jardins ou de pâturages.

Photo prise par Empreinte Positive sur le plateau d'Audun-le-Tiche en avril 2010

Le Professeur Haguenoer souligne qu'une exposition aigüe aux fumées d'incinération augmente significativement les risques pour la santé. Ainsi, dans le cas des brûlages à l'air libre, les ouvriers travaillant à proximité d'un feu mais également les pompiers, les policiers et les gendarmes susceptibles d'intervenir sont particulièrement exposés.

Après un brillant exposé d'environ 1 heure, Monsieur Haguenoer a conclu son intervention en rappelant que l'incinération sauvage est illégale et n'a donc pas lieu d'exister. "Elle doit être combattue, y compris et surtout dans les jardins à proximité des maisons et des populations. Les effets irritants et toxiques des gaz et  des composés organiques volatiles peuvent avoir des conséquences graves, en particulier pour les personnes les plus sensibles".

Vous pouvez télécharger la présentation du Professeur en cliquant ici.


Deuxième invité : Monsieur Vincent ROBERT, naturaliste et président de la LPO Moselle
Monsieur Robert a présenté les caractéristiques des anciennes mines à ciel ouvert. Ces carrières constituent un milieu à fort potentiel écologique. Pour le comprendre, Monsieur Robert a rappelé la genèse des carrières de Micheville et a décrit les paramètres de recolonisation par les végétaux (rupture topographique, édaphique, hydrique et climatique). En choisissant de décrire en détails quelques espèces animales et végétales du site, Monsieur Robert a captivé l'attention de l'auditoire.


Photo extraite de la présentation de Monsieur Robert

Monsieur Robert a conclu son intervention en rappelant que les déchets laissés à l'abandon dans la nature représentent des risques réels de blessure ou de mort pour les animaux. Pour illustrer son propos, il a présenté les photos d'un lézard vert coincé dans une canette de soda et qui a bien failli y laisser la vie !

Photo extraite de la présentation de Monsieur Robert

De par son intervention, Monsieur Robert a confirmé l'intérêt faunistique et floristique de Micheville qui est situé entre deux zones luxembourgeoises classées Natura 2000 et qui constitue donc un véritable corridor écologique méritant toutes les attentions.

Vous pouvez télécharger la présentation de Monsieur Robert en cliquant ici.


Troisième invité : Monsieur André PARTHENAY, président de la CCPHVA.
Monsieur Parthenay a présenté le Projet d'EcoCité dont les aménagements seront réalisés en partie sur le site de Micheville. Sélectionné au niveau national, le projet a pour ambition d'offrir un cadre de vie de qualité dans le respect de l'environnement. Ce projet a pour vocation de participer au développement économique du territoire.

Photo extraite de la présentation de Monsieur Parthenay

Lors de son intervention, Monsieur Parthenay a affirmé la volonté des élus de prendre en compte l'environnement dans toutes les décisions futures. Il a également souligné l'intérêt du dialogue entre la population, les associations et les élus pour tous projets d'aménagement.

Vous pouvez télécharger la présentation de Monsieur Parthenay en cliquant ici.


Empreinte Positive remercie chaleureusement les conférenciers pour leur participation et la qualité de leurs exposés ainsi que la CCPHVA pour son soutien financier.

La conférence s'est achevée par un débat où chacun a pu témoigner et poser des questions.

 


Empreinte Positive souffle sa première bougie

Jeudi, 1er juillet 2010


 

Empreinte Positive a fêté sa première année d’existence au mois de juin. Constituée en dehors de toute affiliation partisane, l’association a travaillé selon son objet statutaire de manière à œuvrer pour la protection de la nature et le respect des ressources, à trouver les moyens de préserver le territoire des actes qui dénaturent le paysage et le cadre de vie, ainsi qu’à prémunir les milieux naturels et la santé humaine de toute menace polluante. Le nombre et la diversité des actions menées au cours de cette première année ont démontré la nécessité manifeste de doter la CCPHVA, et par extension le territoire d’Alzette-Belval, d’une association de défense de la nature,dans le contexte actuel de projets de développement économique (EcoCité, OIN) et de construction d’une nouvelle infrastructure routière (liaison routière Belval-A30). Dans le cadre du plan de redynamisation territoriale, sur fond d'ÉcoCité, l’environnement constitue une dimension à part entière dans l’approche de développement durable du territoire, au même titre que l'économie et le social. Nous pensons que les acteurs locaux doivent s’engager dans une démarche d’exemplarité en termes d’environnement.
 
Ainsi, les infractions environnementales ont été la préoccupation initiale de l’association puisque la regrettable réalité se caractérise par la prolifération de l’élimination illégale et irrationnelle des déchets (décharges sauvages et brûlage à l’air libre). Ces pratiques sont potentiellement lourdes de conséquences pour la santé humaine, le cadre de vie et le patrimoine biologique, et n’ont plus leur place à l’heure des grands projets d’aménagement. L’association a exercé cette année un rôle de surveillance des sites à risque et d’alerte en cas d’infraction constatée. Nous avons envisagé cette mission en associant les acteurs locaux : nous avons ainsi noué des liens avec les élus (municipalités, communauté de communes), les associations (locales ou de protection de la nature), les forces de l’ordre ainsi que les services de l’État ou les partenaires institutionnels. Dans ce cadre par exemple, l’Établissement Public Foncier de Lorraine (EPFL) a octroyé un droit de passage sur le site de Micheville aux membres de l’association en juin 2009 ; nous avons porté 5 plaintes actuellement en cours de traitement à l’encontre d’entreprises qui brûlent régulièrement à l’air libre leurs déchets d’activité ; nous bénéficions de conseils d’ordre juridique de la part de France Nature Environnement et de sa fédération régionale Mirabel LNE. Puisque nous pensons que la qualité de l’environnement doit être considérée par les acteurs locaux comme un atout de développement, nous continuerons à les solliciter pour que soit initiée une politique adaptée en matière de lutte contre les atteintes à l’environnement qui se doit d’être en harmonie avec une vision globale d’aménagement durable.

Nous avons également été portés à réfléchir sur les atouts environnementaux du territoire. Afin d’évaluer cet enjeu nous avons initié des inventaires naturalistes sur le site de Micheville et la zone de la Beler (plaine de Rédange-Russange). Nous avons découvert des espaces naturels parfois fragilisés par les atteintes polluantes mais d’une richesse biologique et paysagère fabuleuse. Au cœur de la future ville nouvelle, cette zone est comparable aux sites naturels classés Natura 2000 dans le sud du Grand-Duché de Luxembourg, contigus, bénéficiant d’une continuité écologique et partageant un passé industriel commun lié au développement de la sidérurgie. Par ces aspects, le site de Micheville et la zone Beler constituent une mosaïque d'habitats d'intérêt écologique pour de nombreuses espèces présentes de part et d'autre de la frontière. Selon les principes du Grenelle de l’environnement, ce patrimoine naturel mérite d’être préservé, la sauvegarde d’espèces remarquables d’être assurée, la diversité des habitats d’être maintenue et renforcée.  Sans refuser le développement, nous appelons donc à la prudence. Les impacts résiduels sur la biodiversité des futurs aménagements doivent être évalués et maîtrisés. On ne peut pas se contenter de surestimer les effets positifs, et minorer les inconvénients des choix économiques qui vont être faits. Comme lors des événements relatifs aux forages sur le plateau de l’aérodrome et à l’enfouissement des zones humides de Russange, nous garderons un œil critique, refusant selon nos valeurs, les pertes brutes en matière de biodiversité.  Notre démarche a et aura pour objectif d'informer les décideurs de l’intérêt patrimonial, écologique, faunique et floristique du territoire, et nous veillerons au fait que les projets d'aménagement prennent en compte cette richesse. Empreinte Positive a commencé à réfléchir à des projets de réhabilitation de ces sites et de mise en valeur du patrimoine local (chemins de randonnées, parcours nature…) et nous concentrerons notre attention sur cette question pour l'année à venir.

Pour tous ces aspects, si le dialogue a été établi au niveau local et des actions de sensibilisation initiées, concrétisées par la conférence « Micheville, des enjeux grandeur Nature », il reste cependant beaucoup de chemin à parcourir. Ces valeurs de respect du vivant et de préservation des milieux naturels qui nous tiennent à cœur ont nécessité et nécessiteront une cadence soutenue de réunions de travail et la cohésion d’une équipe forte et courageuse de bénévoles. Je suis convaincue que les actions menées par l’association ont déjà contribué à initier une évolution qui aboutira à une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux sur le territoire. Je tiens à remercier tous ceux qui, en s’engageant dans l’action de l’association, membres actifs, adhérents, partenaires associatifs ou sympathisants ont contribué à cette évolution positive. Soyez certains que la nouvelle équipe de bénévoles fraîchement élue est prête à entreprendre pour 2010-2011 un rythme intensif car un travail passionnant nous attend !
 
 
 
Clichés pris dans le cadre des prospections naturalistes d'Empreinte Positive
sur le site de Micheville et la plaine de la Beler au printemps 2010
 
Crapaud Pelodyte ponctué : photo de Stéphane Mouthuy
Ophrys abeille : photo de Sylvain Skraber
Oeufs d'amphibiens et Orchis pyramidal : photos de Daniel Bracchetti - voir son album photo sur Flickr
 


Conférence-débat

Dimanche, 16 Mai 2010 18:30

Conférence-débat

proposée par l'association Empreinte Positive


Vendredi 25 juin 2010 à 20h à la MJC d'Audun-le-Tiche
Entrée libre

CONTEXTE

Sur le site de Micheville, le fracas des installations sidérurgiques a résonné jusqu'au milieu des années 80. Depuis la fermeture des aciéries, la reconversion tant attendue tarde ; l'espoir a cédé la place, au fil du temps, à quelques occupations discrètes et illégales, convertissant ce site interdit au public en un haut lieu de fraudes environnementales : dépôts d'ordures dans la nature et brûlages à l'air libre de déchets industriels sont pratiqués aujourd'hui sur l'ancienne friche.
Pourtant, ce territoire, situé au coeur du bassin de vie de la CCPHVA, constitue une mosaïque d'habitats à haute valeur biologique au même titre que les anciennes mines de fer à ciel ouvert luxembourgeoises, valorisées en Zone Spéciale de Conservation Natura 2000. Ces richesses faunistiques, floristiques, paysagères et patrimoniales méconnues représentent une réelle opportunité de valorisation pour l'avenir de ce territoire.
De nouveaux projets d'aménagement sont en cours d'élaboration et des regards en quête de cohérence se tournent vers cet espace à reconquérir...


C'est le moment choisi par Empreinte Positive pour faire le point sur la situation en proposant une conférence d'information Grand public suivie d'un débat.

 

INTERVENANTS

Jean-Marie HAGUENOER, professeur de Santé Publique et Environnement, président de l'APPA (association pour la prévention de la pollution atmosphérique) et président de la Commission Santé-Environnement de l'Académie nationale de Pharmacie
 

"Risques sanitaires liés aux pollutions environnementales des installations d'incinération"

Problème récurrent sur le site de Micheville, les brûlages sauvages de déchets à l'air libre nuisent à notre santé car ils dégagent des fumées irritantes et toxiques.


Vincent ROBERT, naturaliste et président de la LPOMoselle
"
Les carrières, un milieu à fort potentiel écologique"

En plus de l'intérêt pour les randonneurs, les cavaliers et les VTTistes, le site de Micheville est situé entre deux zones luxembourgeoises classées Natura 2000 et constitue un véritable corridor écologique qui mérite d'être protégé.

 

André PARTHENAY, président de la CCPHVA
"
Projet d'EcoCité et futurs aménagements du site de Micheville"

Longtemps abandonné, le site de Micheville est aujourd'hui au coeur de nombreux projets d'aménagement.


Aidez-nous à diffuser l'information !

Téléchargez notre affiche en noir et blanc ou en couleur,

envoyez l'information par email à vos amis ou imprimez-la et collez-la dans un espace public autorisé

Venez nombreux poser vos questions et participer au débat !

 

Note : la photo de l'affiche a été réalisée par Daniel Bracchetti, membre de l'association.
Découvrez ses nombreuses autres photos du site de Micheville directement sur son compte Flickr.

 

 

 

 


Opération "Prairie fleurie"

Vendredi, 16 Avril 2010 00:00

 

Les abeilles seraient

en danger d’extinction en Europe !

En cette année internationale pour la préservation de la diversité biologiqueEmpreinte Positive attire l’attention des pouvoirs publics et du grand public sur les intérêts de cette prise de conscience citoyenne et propose la réalisation d’un projet de Prairies Fleuries au coeur de la Communauté de Communes du Pays Haut Val d’Alzette.


 

Qu’est-ce qu’une « Prairie Fleurie » ?

C’est un espace composé de fleurs qui possède pour principal atout non seulement d’augmenter la qualité d’un paysage et de s’inscrire dans la mise en oeuvre d’une gestion différenciée des espaces verts mais surtout de favoriser la biodiversité. Ce type de milieu est colonisé par de nombreux insectes et invertébrés (coccinelles, papillons, coléoptères...) qui y trouvent les éléments favorables à leur développement (pollen, nectar, eau à l'aisselle des feuilles et des tiges, humidité) et un couvert pour les abriter : comme aucun produit chimique n'est utilisé pour l’entretien, ils peuvent y prospérer paisiblement !

Le concept de Prairie Fleurie, s'il se généralise, devrait permettre de lutter efficacement contre le déclin des populations d'abeilles sauvages et des insectes pollinisateurs.

 

 

 

Lieu de l'opération

 

Russange : parcelle à l'entrée du village, située entre l'impasse Pasteur et la rue Pasteur

Date de l'opération

 

Ensemencement fin avril et floraison jusqu'à l'automne

Nos partenaires

 

La Municipalité de Russange nous a aimablement mis à disposition une parcelle communale.

ECOTONTE, société spécialisée dans l'entretien écologique des espaces verts (Mexy - 54), prend en charge tous les aspects techniques de la préparation de ce terrain.

Les enfants du groupe périscolaire de Russange sèmeront les graines fin avril et créeront une signalétique originale pour informer les riverains et les passants de la mise en place de l'opération.

Choix des semences

 

ECOTONTE et Empreinte Positive ont privilégié des semences alliant esthétisme et bénéfices pour les insectes pollinisateurs.

 

1ère étape :

Vendredi 16 avril 2010, labourage de la parcelle

 

Afin d’éviter l’utilisation d’un désherbant systémique, la société ECOTONTE a procédé ce matin à un premier travail de labourage du terrain. Pour permettre aux fleurs de se développer de manière optimale, un deuxième labourage sera nécessaire : il supprimera naturellement la pelouse présente sur la parcelle.

 

2ème étape : 

Mercredi 28 avril 2010, second labourage

Sans traitement chimique, un second labour superficiel par la société  ECOTONTE s'impose pour faciliter le semis !  

 

 

3ème étape :

Jeudi 29 avril 2010, ensemencement

 

 

C'est à 17h que Nathan, Maëva, Jacky-Long, Bryan (du périscolaire de Russange) et Quentin, Arthur, Isild, Antoine et Mathis, (les enfants des bénévoles de l'association) ont semé les graines de la prairie fleurie.

Pour l'occasion, les enfants du périscolaire et leur animatrice Sabrina avaient confectionné deux pancartes pour signaler l'opération aux passants.

Monsieur Feller représentant la municipalité de Russange est venu partager ce moment, et une journaliste et un photographe de presse écrite ont immortalisé l'instant.

Merci à tous les participants !

 

 

 

 


Empreinte Positive participe au téléthon 2009

Dimanche, 06 Décembre 2009 13:00

 

Le samedi 5 décembre 2009

à Russange, salle AGORA

Empreinte Positive a eu le plaisir de participer

à l'édition 2009 du Téléthon

Nos membres ont proposé des animations

pour les enfants avec spectacle de marionnettes :

"Guignol et le pollueur de la forêt"


Découvrez ci-dessous quelques photos de l'événement

 

 

 

 
Envoyer


Surveillance citoyenne sur le site de Micheville

Vendredi, 24 Juillet 2009 16:14

Le site de Micheville est un ancien site industriel d’environ 350 ha situé au cœur de la Communauté de Communes du Pays Haut Val d’Alzette. Malgré les interdictions d’accès, on ne compte plus le nombre des zones souillées par les déchets et les incinérations.

L’EPFL (Etablissement Public foncier de Lorraine), gestionnaire du site de Micheville, donne un droit de passage aux membres de l’association Empreinte Positive pour qu’elle y réalise une surveillance citoyenne. Ainsi, l’association pourra signaler toutes infractions ou anomalies auprès de l’EPFL qui prendra les dispositions légales pour éradiquer ces pratiques.

 
Envoyer


7 avril 2009, on nettoie à Rédange !

Vendredi, 10 Avril 2009 19:38

Le 7 avril 2009, la municipalité de Rédange a mobilisé toutes les bonnes volontés afin de nettoyer les déchets abandonnés sur la route reliant Rédange aux communes de Thil, Tiercelet et Hussigny.

Cette route située en pleine nature dans un cadre agréable, fait l'objet d'actes d'incivisme : il s'agit d'un bric-à-brac de saletés (vieux matelas, pneus usagers, ordures ménagères, déchets de bâtiments...) déposées par des particuliers ou des sociétés.

L'état navrant de la route prive les riverains d'un lieu agréable de promenades.

L'opération n'a pas été vaine : les employés communaux, aidés d'une dizaine de villageois ainsi que d'une entreprise basée à Rédange ont ramassé 46 tonnes de déchets dont la mise en décharge a été prise en charge par la Communauté de Communes du Pays Haut Val d'Alzette (CCPHVA).

Empreinte Positive salue cette initiative
et associera ses bénévoles aux prochaines opérations de nettoyage !