Carte interactive

La communauté de communes Pays Haut Val d'Alzette

France Nature Environnement

mirabel

Sondage

La prise en main par l'Etat du projet Alzette-Belval2015 est-elle une bonne nouvelle?
 
Actualité Empreinte Positive

Un important brûlage à l'air libre de déchets allumé intentionnellement a eu lieu à Villerupt, à l'entrée du site de Micheville, le samedi 24 juillet 2010. Pas moins de trois patrouilles de police et deux compagnies de pompier ont été mobilisées pour arrêter le feu. Les fumées toxiques ont été aperçues vers 18h30 mais ce n'est qu'à 23h15 que le feu a pu être maîtrisé avec l'intervention d'une pelleteuse afin d'ensevelir les déchets en combustion.


Stockage des déchets (photo prise le 3 juin 2010 soit presque 2 mois avant le brûlage)


Pour rappel, l'élimination de déchets par le feu est totalement interdite par la loi française en raison des émissions de produits toxiques (voir le résumé de la conférence du 25 juin). A noter que les personnes responsables de ce brûlage mais également les pompiers et les policiers ont été exposés à des fumées potentiellement très nocives. L'association Empreinte Positive se réserve le droit de porter plainte dans cette affaire.


Déchets ensevelis par des gravats pour stopper le brûlage (photos prises sur le même site le 24 juillet 2010 vers 23h)


Empreinte Positive regrette que les infractions continuent. D'après les informations que nous avons recueillies, les déchets proviendraient d'une société luxembourgeoise.  

Pourquoi les déchets d'une société luxembourgeoise sont-ils stockés en France ?
Cette société luxembourgeoise a-t-elle les autorisations légales pour transporter puis stocker ces détritus d'activité sur le site de Micheville?
Quels organismes, français et luxembourgeois, compétents dans la gestion des déchets pourraient mettre en oeuvre un contrôle efficace sur les entreprises exerçant une activité transfrontalière?


Voici autant de questions qui méritent des réponses précises, et pour lesquelles Empreinte Positive
sollicite le concours des pouvoirs publics et des élus locaux afin de prévenir ce type d'infractions récurrentes sur le territoire.