Carte interactive

La communauté de communes Pays Haut Val d'Alzette

France Nature Environnement

mirabel

Sondage

La prise en main par l'Etat du projet Alzette-Belval2015 est-elle une bonne nouvelle?
 
Actualité Empreinte Positive


Résumé de la conférence-débat du 25 juin 2010 :

Micheville, des enjeux grandeur Nature !

Samedi, 03 Juillet 2010 10:57

La conférence-débat intitulée "Micheville, des enjeux grandeur Nature !" s'est tenue le vendredi 25 juin 2010 à la MJC d'Audun-le-Tiche. Cette manifestation publique organisée par Empreinte Positive a permis d'engager des réflexions sur les problématiques environnementales liées au territoire de la Communauté de Communes du Pays Haut Val d'Alzette (CCPHVA) et d'informer le public sur les projets d'aménagement. La conférence a réuni une soixantaine de personnes composant une assemblée diversifiée où se sont côtoyés citoyens français et luxembourgeois, élus, responsables d'association, presse, acteurs locaux...

En introduction, Sylvain Skraber, vice-président d'Empreinte Positive a présenté le contexte et la problématique de la conférence : depuis la fermeture des aciéries au milieu des années 80, le site de Micheville est un espace désaffecté de 350 hectares, géré par l'Établissement Public Foncier de Lorraine. Fermé au public, le site subit depuis deux décennies des dégradations environnementales importantes (décharges sauvages, brûlages à l'air libre de déchets) alors que la récente recolonisation faunistique et floristique qui s'est accomplie naturellement pourrait représenter une réelle opportunité de valorisation du territoire.

Photos à l'appui, Sylvain a abordé brièvement les trois thèmes de la soirée : les pollutions du site de Micheville et alentours, la richesse biologique du site et les futurs projets d'aménagement. Retrouvez l'intégralité du diaporama d'Empreinte Positive en cliquant ici.


Premier invité : Monsieur Jean-Marie HAGUENOER, professeur de Santé Publique et Environnement de renom, président de l'APPA (association pour la prévention de la pollution atmosphérique) et président de la Commission Santé-Environnement de l'Académie nationale de Pharmacie.

Monsieur Haguenoer a commencé son exposé par un inventaire des molécules susceptibles d'être émises lors d'une combustion. Parmi les éléments toxiques, on pourra noter la libération de métaux lourds (dont le plomb, le cadmium et le mercure), de nombreuses molécules de la famille des dioxines, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des particules fines et des gaz toxiques (SO2, NOx, HCl, CO, COCl2...). La nocivité de ces composés augmente avec la dose. Parmi les effets  directs ou indirects sur la santé, on peut citer les troubles respiratoires et nerveux, la détérioration du système immunitaire, et le pouvoir cancérigène.

L'absence d'études scientifiques sur l'impact des brûlages de déchets à l'air libre (totalement interdits) a conduit Monsieur Haguenoer à réaliser une étude bibliographique sur les risques sanitaires liés aux pollutions environnementales des installations d'incinération classées. D'après ces études, il apparaît clairement que les incinérateurs de dernière génération dotés des technologies les plus modernes pour filtrer les fumées polluent significativement moins que ceux des générations antérieures. Pour rappel, lors des incinérations à l'air libre, aucun filtre n'est utilisé et tous les composés polluants sont libérés dans l'environnement. Monsieur Haguenoer a particulièrement alerté sur les risques liés à la contamination des aliments. En se déposant sur le sol ou les végétaux, les produits toxiques issus d'incinérations peuvent entrer dans la chaîne alimentaire et contaminer l'homme. Cette contamination peut contribuer à diminuer significativement la qualité et l'espérance de vie. A noter qu'Empreinte Positive a découvert plusieurs sites de brûlage à l'air libre sur le territoire de la CCPHVA, tous situés à proximité de champs de culture, de jardins ou de pâturages.

Photo prise par Empreinte Positive sur le plateau d'Audun-le-Tiche en avril 2010

Le Professeur Haguenoer souligne qu'une exposition aigüe aux fumées d'incinération augmente significativement les risques pour la santé. Ainsi, dans le cas des brûlages à l'air libre, les ouvriers travaillant à proximité d'un feu mais également les pompiers, les policiers et les gendarmes susceptibles d'intervenir sont particulièrement exposés.

Après un brillant exposé d'environ 1 heure, Monsieur Haguenoer a conclu son intervention en rappelant que l'incinération sauvage est illégale et n'a donc pas lieu d'exister. "Elle doit être combattue, y compris et surtout dans les jardins à proximité des maisons et des populations. Les effets irritants et toxiques des gaz et  des composés organiques volatiles peuvent avoir des conséquences graves, en particulier pour les personnes les plus sensibles".

Vous pouvez télécharger la présentation du Professeur en cliquant ici.


Deuxième invité : Monsieur Vincent ROBERT, naturaliste et président de la LPO Moselle
Monsieur Robert a présenté les caractéristiques des anciennes mines à ciel ouvert. Ces carrières constituent un milieu à fort potentiel écologique. Pour le comprendre, Monsieur Robert a rappelé la genèse des carrières de Micheville et a décrit les paramètres de recolonisation par les végétaux (rupture topographique, édaphique, hydrique et climatique). En choisissant de décrire en détails quelques espèces animales et végétales du site, Monsieur Robert a captivé l'attention de l'auditoire.


Photo extraite de la présentation de Monsieur Robert

Monsieur Robert a conclu son intervention en rappelant que les déchets laissés à l'abandon dans la nature représentent des risques réels de blessure ou de mort pour les animaux. Pour illustrer son propos, il a présenté les photos d'un lézard vert coincé dans une canette de soda et qui a bien failli y laisser la vie !

Photo extraite de la présentation de Monsieur Robert

De par son intervention, Monsieur Robert a confirmé l'intérêt faunistique et floristique de Micheville qui est situé entre deux zones luxembourgeoises classées Natura 2000 et qui constitue donc un véritable corridor écologique méritant toutes les attentions.

Vous pouvez télécharger la présentation de Monsieur Robert en cliquant ici.


Troisième invité : Monsieur André PARTHENAY, président de la CCPHVA.
Monsieur Parthenay a présenté le Projet d'EcoCité dont les aménagements seront réalisés en partie sur le site de Micheville. Sélectionné au niveau national, le projet a pour ambition d'offrir un cadre de vie de qualité dans le respect de l'environnement. Ce projet a pour vocation de participer au développement économique du territoire.

Photo extraite de la présentation de Monsieur Parthenay

Lors de son intervention, Monsieur Parthenay a affirmé la volonté des élus de prendre en compte l'environnement dans toutes les décisions futures. Il a également souligné l'intérêt du dialogue entre la population, les associations et les élus pour tous projets d'aménagement.

Vous pouvez télécharger la présentation de Monsieur Parthenay en cliquant ici.


Empreinte Positive remercie chaleureusement les conférenciers pour leur participation et la qualité de leurs exposés ainsi que la CCPHVA pour son soutien financier.

La conférence s'est achevée par un débat où chacun a pu témoigner et poser des questions.