Carte interactive

La communauté de communes Pays Haut Val d'Alzette

France Nature Environnement

mirabel

Sondage

La prise en main par l'Etat du projet Alzette-Belval2015 est-elle une bonne nouvelle?
 
Actualité Empreinte Positive

Quand des bulldozers font la "fête de la Nature"

 Dimanche, 23 Mai 2010 11:17

Jeudi 20 mai, aux abords de l’aérodrome, le Conseil général de Moselle a fait exécuter des travaux de forage pour évaluer la qualité du sol. Le Conseil général souhaitait déterminer si cette zone était propice à la récupération de matériaux de remblai dont il pourrait disposer dans le cadre de la future liaison routière Belval/A30. Ainsi, sur cet espace de 20 hectares de nature, un gigantesque bulldozer a creusé 25 trous de 7 à 15 mètres de large. Malgré la possible autorisation du propriétaire qu'est l’EPFL, ces sondages, réalisés au milieu du printemps sur une zone de nidification d'espèces protégées d'oiseaux, ont paru suspects aux membres d’Empreinte Positive.

Remplissant son rôle d'alerte, l’association a fait appel immédiatement aux services de la DREAL pour s'assurer de la légalité des travaux. Les prélèvements de sol ont été interrompus en fin de journée puisque contraires à la réglementation régissant la préservation des espèces protégées et/ou d'habitats d'espèces protégées, notamment à cette période de l'année.

Malgré l’interruption rapide des travaux, Empreinte Positive déplore la dégradation du milieu et le dérangement et/ou la destruction de la faune présente sur la zone.

Pour exemple, trois orvets ont été retrouvés morts, déchiquetés par les chenilles du bulldozer ; l’engin est passé à moins d'un mètre d'un nid d'Alouettes Lulu, espèce rare et protégée, sensible aux dérangements puisqu’elle niche à même le sol et nous craignons que le couple ait quitté le nid, abritant plusieurs jeunes.
 
A noter que la richesse du milieu est connue par les services de l’État puisque des inventaires naturalistes sont effectués sur la zone, notamment dans le cadre de l'étude complémentaire d'impacts environnementaux Liaison routière Belval/A30. Empreinte Positive réalise en parallèle un recensement des espèces (oiseaux, amphibiens, reptiles, flore, mammifères) sur le site de Micheville et sur la plaine de Rédange-Russange : sur le plateau de l'aérodrome, la présence d'au moins six espèces rares et protégées d'oiseaux nicheurs et de deux espèces migrantes protégées a été observée et les informations collectées par Empreinte Positive sont transmises régulièrement au prestataire de service du Conseil Général, choisi pour cette étude.
 
Dans le cadre des projets d’aménagements dont le territoire fait l’objet (OIN, EcoCité), nous espérons que ces déconvenues servent d’alerte pour une meilleure prise en compte des exigences environnementales, par les acteurs locaux engagés dans une démarche d’exemplarité en termes de développement durable.

 

Note : un article du Républicain Lorrain sur ce sujet et intitulé "Chantier stoppé : l'alouette lulu y laisse des plumes" a été publié le 29 mai 2010 en page Région. vous pouvez consulter librement cet article en cliquant ici.